Par la Rédaction
paru en mars 2019
L'Âme des Lieux N° 4
    • Tensions internes et sanctions
    • Taxation des Gafa

    L’Europe à l’heure des choix

    Les citoyens de l’Union européens élisent leurs députés du 23 au 26 mai. L’affrontement classique entre conservateurs et sociaux-démocrates se double d’un clivage entre europhiles et populistes.
    Par Nicolas Prissette, journaliste. Cartographie : Légendes cartographie.

    Les élections de mai prochain vont se dérouler dans un climat de tension politique sans précédent pour l’Union européenne. Le Royaume-Uni a voté sa sortie, une dizaine de pays, dont l’Italie, sont dirigés par des leaders populistes ou par des coalitions intégrant un parti extrémiste. Ailleurs, les gouvernements conservateurs, libéraux ou sociaux-démocrates font face à la poussée des eurosceptiques.

    Cette montée des extrêmes est un défi pour l’UE. Elle remet en cause sa cohésion, elle l’oblige à réagir. Cas le plus emblématique, la Hongrie de Viktor Orbán fait l’objet, depuis septembre 2018, d’une procédure de sanction au titre de l’article 7 du traité sur l’Union européenne pour « risque clair de violation grave » des valeurs de celle-ci. Cette mesure disciplinaire a été votée par les eurodéputés, ce qui lui confère une dimension politique majeure. La Pologne est également visée par le même article 7, activé à son encontre un an plus tôt par la Commission.

    Lire la suite ?

    Vous êtes abonné ?

    Pour lire la suite, saisissez vos identifiants


    Quelle est l'adresse email avec laquelle vous vous êtes inscrit ?

    Pas encore abonné ?

    Abonnez-vous à l'Âme des Lieux !


    Abonnez-vous

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *