Par la Rédaction
paru en décembre 2018
L'Âme des Lieux N° 3
    • L’expédition Powell, montée en 1869
    • Descendre le grand canyon en radeau aujourd'hui
    • Comme un gâteau géologique
    • Un sentier à remonter le temps
    • Le Redwall, épaisse barre de calcaire
    • L’esplanade, une plate-forme parsemée de pins

    Le Grand Canyon, gigantesque paysage à remonter le temps

    Il y a tout juste cent ans, en 1919, le Grand Canyon était déclaré parc national des États-Unis. Outre un panorama grandiose, il dévoile deux milliards d’années d’histoire de la Terre. Descendre au fond des gorges est une aventure aussi sportive que mystique.
    Par Charles Frankel, géologue, auteur scientifique

    C’est l’un des sites les plus spectaculaires au monde, mais il a fallu attendre 1869 – il y a 150 ans seulement – pour que les hommes en prennent toute la mesure. Cette année-là, le major John Powell, vétéran de la guerre de Sécession, entreprend la descente du fleuve Colorado en barque à travers un gigantesque canyon qu’aucun homme blanc n’a exploré jusqu’alors.

    Les conquistadors l’ont bien entr’aperçu, dans leur quête de trésors et de cités légendaires. En septembre 1540, le capitaine García de Cardenas et douze soldats, guidés par des Indiens Hopis, se heurtent en effet à son gouffre infranchissable. Le fleuve au fond est tellement distant qu’ils se méprennent totalement sur sa taille : 2 mètres de large, estiment-ils, alors qu’à cet endroit, le Colorado est large de 200 mètres. Son eau scintillante est un cruel mirage pour des hommes assoiffés : les trois hommes les plus agiles du groupe tentent de l’atteindre, pour remonter, épuisés, avant la fin du jour. Ils n’ont pas couvert le tiers de la distance, et rapportent que les blocs rocheux à contourner, si minuscules depuis les hauteurs, sont plus grands que les châteaux en Espagne.

    Sur la rivière Colorado, près d’Havasu Creek, Grand Canyon Nat

    Lire la suite ?

    Vous êtes abonné ?

    Pour lire la suite, saisissez vos identifiants


    Quelle est l'adresse email avec laquelle vous vous êtes inscrit ?

    Pas encore abonné ?

    Abonnez-vous à l'Âme des Lieux !


    Abonnez-vous

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *