Par la Rédaction
paru en mars 2019
L'Âme des Lieux N° 4
    • L’exploitation des carrières
    • Paris menacée d'effondrement
    • Des cimetières saturés
    • Plus de 5 millions de Parisiens dans l'ossuaire
    • Décor macabre et romantique

    Paris, des carrières aux catacombes

    La ville possède un réseau de galeries souterraines unique au monde. Objets de fantasmes et d’explorations urbaines interdites par la loi, leur histoire raconte en partie celle de Paris.
    Par Ella Nicolas, journaliste

    Paris est une véritable éponge ! Victor Hugo en faisait déjà état lorsqu’il comparait la ville à un corail, dans Les Misérables : « Le sous-sol de Paris, si l’oeil pouvait en pénétrer la surface, présenterait l’aspect d’un madrépore colossal. » Sous les pieds des Parisiens serpentent, se superposent et se croisent plus de 3 500 kilomètres de galeries historiques et techniques (égouts, métro, chauffage urbain, électricité et téléphone). Parmi ce dédale infini se trouvent les anciennes carrières souterraines qui servirent à la construction de la capitale, communément appelées « les catacombes », par simplification et abus de langage. La plus connue de ces anciennes carrières est surnommée le « Grand Réseau Sud (GRS) ». Elle s’étire sur plus de 100 kilomètres, sous les Ve, VIe et XIVe arrondissements de Paris, ainsi que sous une partie du Val-de-Marne.

    Lire la suite ?

    Vous êtes abonné ?

    Pour lire la suite, saisissez vos identifiants


    Quelle est l'adresse email avec laquelle vous vous êtes inscrit ?

    Pas encore abonné ?

    Abonnez-vous à l'Âme des Lieux !


    Abonnez-vous

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *