Par la Rédaction
paru en septembre 2018
L'Âme des Lieux N° 2
    • Un voisinage particulier
    • Cachée par une épaisse haie
    • Les racontars se multiplient

    Les secrets de la maison de Landru

    Elle est toujours debout, et vient même d’être rachetée par des particuliers. À Gambais, dans les Yvelines, la maison du célèbre assassin résiste au temps qui passe... tout en gardant son mystère.
    Par Charles Riondet, docteur en histoire

    Début avril 2018, un article de l’Écho Républicain, journal régional de la région Centre et de l’ouest de la région parisienne, bientôt repris par tous les médias nationaux, jette une lumière incongrue sur une annonce publiée sur le site Internet d’une agence immobilière yvelinoise, spécialisée dans les maisons cossues. L’annonce est pourtant banale. Même si le prix de vente (450 000 euros) est inférieur à ceux habituellement pratiqués à Gambais, petite commune bourgeoise des Yvelines, entre Rambouillet et Mantes-la-Jolie. Un personnage historique a vécu dans cette maison en vente, et y a accompli une partie de son œuvre, si l’on peut dire. Le pavillon en vente est une maison que le ministère de la Culture aurait du mal à classer parmi ses « Maisons des Illustres », label qui distingue des maisons habitées par des personnes qui se sont «illustrées dans l’histoire politique, scientifique, sociale et culturelle de la France ». Elle apparaîtrait plutôt dans la liste de ce que certains journalistes appellent «les maisons de l’horreur», lieux de crimes qui ont marqué la mémoire collective.

    Lire la suite ?

    Vous êtes abonné ?

    Pour lire la suite, saisissez vos identifiants


    Quelle est l'adresse email avec laquelle vous vous êtes inscrit ?

    Pas encore abonné ?

    Abonnez-vous à l'Âme des Lieux !


    Abonnez-vous

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *