Par la Rédaction
paru en septembre 2018
L'Âme des Lieux N° 2
    • La tangue, un oasis de fertilité
    • Vivre au rythme de la marée

    Le Mont-Saint-Michel, une baie au rythme des grandes marées

    Dans la baie du Mont-Saint-Michel, la nature s’exprime comme nulle part ailleurs, magnifiée par le spectacle mouvant des marées d’équinoxes.
    Par Arnaud Guérin, géologue, photographe et auteur

    En période d’équinoxes, la baie du Mont-Saint-Michel vit au rythme des plus grandes marées de l’année. Pendant cinq jours, toutes les douze heures, le mont redevient une île coupée du monde, sa passerelle d’accès étant submergée. Comme un retour aux sources pour ce monument qui doit tout à son insularité.

    Depuis l’an 709, le Mont-Saint- Michel revêt aux yeux de l’humanité un caractère d’exception. Un îlot qui a perdu son statut d’île pour celui de mont. La renommée des lieux a depuis très longtemps dépassé l’altitude, somme toute modeste, du mont Tombe devenu par l’action de grâce de saint Auber , le mont Saint-Michel. Mais que serait ce joyau sans son écrin ? Le mont sans la baie ?

    Lire la suite ?

    Vous êtes abonné ?

    Pour lire la suite, saisissez vos identifiants


    Quelle est l'adresse email avec laquelle vous vous êtes inscrit ?

    Pas encore abonné ?

    Abonnez-vous à l'Âme des Lieux !


    Abonnez-vous

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *